Comment justifier la baisse de l’action Crédit Agricole ?

À la fin du premier trimestre 2021, le Crédit Agricole a montré quelques signes. Ces derniers laissaient présager un bon rebond dans les trimestres à venir. Durant la première semaine de février, le cours de l’action a franchi la barrière psychologique des 10 euros. Puis il a régulièrement augmenté jusqu’à atteindre un sommet à 13,41 euros le 12 mai 2021. Cependant, les choses sont rapidement devenues complexes pour l’un des titres phares du CAC 40. Comment justifie-t-on cet état de chose?

Des perspectives économiques sombres pour les établissements d’investissement en 2021

Parmi les acteurs majeurs du secteur bancaire français et européen figure le Groupe Crédit Agricole S.A. Pour cette raison, la banque verte comprend une banque de financement et d’investissement (BFI) comme l’un de ses piliers. Les données économiques nationales et internationales ont donc une incidence directe sur ses résultats.

En parallèle : Quels sont les inconvénients et les avantages de la location-accession ?

Par conséquent, 2021 s’annonce comme une année difficile pour le secteur bancaire, et les banques d’investissement en particulier. En raison de l’augmentation du coût des travailleurs non rémunérés, nombre de ces entreprises se trouvent aujourd’hui dans une telle situation. Laquelle situation les oblige à réduire progressivement leurs effectifs. 

Rappelons qu’en 2020, les revenus combinés de 12 grandes banques d’investissement en Europe et aux États-Unis devraient atteindre 188 milliards de dollars. Ce chiffre reflétait une baisse de 25 % par rapport à l’année précédente. Si nous avançons rapidement jusqu’en 2021, les banques d’investissement seront probablement confrontées à un environnement difficile. En fait, les effectifs du front-office dans le secteur bancaire ont déjà diminué de 5 % sur le vieux continent.

Sujet a lire : Quels sont les avantages d’une assurance multirisque habitation pour un bien en location ?

Mais ce n’est pas une explication exhaustive, d’autant que le Groupe Crédit Agricole S.A. repose sur des bases solides. En effet, ses résultats du premier trimestre sont en ligne avec ceux des leaders du secteur. De plus, les chiffres réels sont en très légère augmentation par rapport aux prévisions. L’ensemble du groupe a bénéficié de la réduction de la prime de risque et du succès des actions marketing de l’entreprise. Si le titre du Crédit Agricole sur le marché a baissé, d’autres facteurs sont entrés en jeu.

Comme toujours, l’action du crédit agricole a subi les représailles de Covid-19

Même s’il y a eu de brèves périodes d’optimisme, la crise provoquée par la pandémie du Covid19 pèse encore sur l’action Crédit Agricole. Les bénéfices de la banque verte ont fortement chuté au quatrième trimestre 2020, avec un total de 124 millions d’euros. Une baisse de 92,6 % par rapport au trimestre précédent est visible dans ce chiffre. Le groupe Crédit Agricole a tout de même fait l’effort de récompenser ses actionnaires en versant un dividende de 8%.

Malgré cela, le Crédit Agricole reste la deuxième banque française en termes de capitalisation boursière. Actuellement, le cours de son action se négocie autour de 12,17 euros. La banque a toujours été à flot grâce aux bénéfices de 2020. D’autres chiffres publiés récemment reflètent également avec précision la situation difficile du groupe au cours des derniers mois. Pour une augmentation de PNB de 1,7% ( 20 milliards d’euros), la prime de risque s’élevait à 2,6 milliards d’euros.

Plus précisément, l’examen des résultats du quatrième trimestre de 2020 et du premier trimestre de 2020 montre que l’action CASA est encore assez vulnérable. C’est pourquoi les investisseurs se sont montrés si prudents, voire négatifs, à l’égard du titre. Ainsi, les événements récents ont été fortement influencés par le biais psychologique.

Les titres CASA sont en baisse depuis la mi-mai

Le titre CASA sur le marché boursier est susceptible d’être confronté à des défis importants en 2021. Depuis le 17 mai, l’action Crédit agricole n’a cessé de chuter. Elle est passée de 13,34 euros à environ 12,20 euros, niveau actuel où elle tente de trouver une stabilité. Et la baisse ne semble pas vouloir s’arrêter là. 

En effet, la valeur du titre a enregistré une baisse notable de 0,39 pour cent lors de la séance du 24 mai. Cela a été ainsi en l’honneur du lundi de Pentecôte. La journée s’est terminée à 12,23 euros, contre 12,28 euros à la clôture de la séance précédente. Dans le même temps, les investisseurs ont misé sur cette tendance à hauteur de 0,11 % de la capitalisation boursière du titre. Cela équivaut à environ 3 206 548 actions.

Quoi qu’il en soit, il est important de garder à l’esprit que les paramètres essentiels du titre CASA sont, dans l’ensemble, toujours en bonne santé. Et que le phénomène actuel doit être considéré dans ce contexte. Ainsi, la baisse actuelle doit être considérée comme une correction à court ou moyen terme. La tendance de fond est à l’optimisme.